Les recettes de mon enfance : le pain perdu de Liliane Nataf

Liliane Nataf est responsable artistique de la Bande à Godot, une compagnie de théâtre. Comédienne, metteuse en scène, elle intervient dans des ateliers en direction des habitants du 19ème et du 18ème< arrondissement de Paris. La Bande à Godot travaille beaucoup sur le sens de l’équipe. C’est un peu comme pour le foot ! Liliane vous présente la recette du pain perdu.

« C’est une recette qui vient de ma grand-mère. Elle a connu les deux guerres, c’était une personne très économe. Non pas qu’elle était « radine » mais on peut dire qu’elle avait le sens de l’économie pour tout. Ainsi par exemple, elle réutilisait les enveloppes pour écrire d’autres lettres… Son sens de l’économie, c’était une forme de conscience par laquelle n’importe quel objet pouvait avoir plusieurs vies et être réutilisé. Les restes des repas étaient toujours ré accommodés en de délicieuses recettes. C’était une façon de vivre en pensant qu’il n’y a rien à jeter. Ce n’est pas tant d’être économe ; c’est une vision globale de la société, une vision ludique, un jeu de la récupération. C’était en quelque sorte, de « l’économie créative ». En fait c’est le principe par lequel on peut tout recycler, c’est une dynamique positive.

Aujourd’hui, les choses sont très différentes. Bien que nous soyons tous créatifs, on oublie de « récupérer » et on n’a plus le temps de faire la cuisine. Je suis stupéfaite par les plats cuisinés et le fait d’avoir à gagner du temps sur les préparations culinaires ! Cette recette que je vous présente est une forme de philosophie. D’ailleurs, c’est un comble, on ne la trouve bientôt plus que dans les restos chics… »

La recette du pain perdu, dessert pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 8 belles tranches de pain rassis
  • 2 verres de lait frais
  • 25 grammes de sucre en poudre
  • 2 œufs battus
  • Petite mesure d’huile
  • 2 belles cuillères à soupe de miel
  • ½ jus de citron
  • Cannelle en poudre

Progression :

1/ Préparer les tranches de pain rassis, mélanger le sucre au lait, bien remuer, tremper les tranches de pain dans le lait sucré des deux côtés, bien égoutter les tranches.

2/ Battre les 2 œufs avec une pincée de sel, tremper les tranches de pain dans l’œuf battu et faire sauter à l’huile, vivement, dans une poêle bien chaude (pour que l’œuf n’attache pas…). Cuire jusqu’à ce que les tranches soient bien grillées. Mettre sur un papier absorbant.

3/ Réaliser un petit sirop dans une casserole avec le miel, le ½ jus de citron et ½ verre d’eau. Cuire le sirop et l’arrêter avant qu’il ne caramélise. Arroser les tranches avec le sirop de miel et saupoudrer d’un peu de cannelle en poudre.

Les conseils de Liliane :

C’est meilleur avec du pain complet ou aux céréales, mais la valeur de la recette c’est bien d’utiliser du vieux pain, pas d’acheter du frais pour la réaliser ! Vous pouvez remplacer l’huile par du beurre mais attention à ne pas faire bruler ! Vous pouvez aromatiser le lait selon votre convenance (vanille, cardamone, chicorée…)

Le clin d’œil du chef :

Les recettes de pain perdu sont très nombreuses dans la cuisine ménagère traditionnelle. C’est l’occasion de revisiter les vieilles recettes de « réassort » des restes ; telle celle du fameux « Pudding Diplomate » qui est un grand classique de la gastronomie française et se réalise avec de vieux biscuits…

Cette petite chronique vous présente le portrait d’un habitant du 19ème, d’une personnalité associative, ou publique, au travers d’une recette de cuisine de son enfance… Un « portrait chinois » original qui permet le voyage vers des saveurs oubliées et des souvenirs puissants.

Michel CASTAN, avant de devenir travailleur social et responsable de structure, a été cuisinier. Il vous invite à le suivre dans des rencontres culinaires originales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.